<< Retour au sommaire

 

SOUND FORGE 8

 

 

 

Table des matières

  1. Introduction ;
  2. La lecture ;
  3. L’enregistrement analogique ;
  4. Enregistrer un nouveau fichier ;
  5. La normalisation ;
  6. La sélection ;
  7. La commutation ;
  8. Les marques ;
  9. Couper Copier Coller Mixer ;
  10. Les effets ;
  11. Les fondus et enchaînements ;
  12. L’inversement ;
  13. L’augmentation de la balance ;
  14. Insérer un silence ;
  15. L’extraction d’un Cd audio ;
  16. Graver un Cd audio ;
  17. Les régions :

17.1  Créer une région ;

17.2  Enregistrer & ouvrir une région ;

17.3  Modifier les régions ;

17.4  Extraire les régions.

  1. Le Ré-échantillonnage ;
  2. Sound Forge & la vidéo.

 

Introduction

 

Pour télécharger SoundForge version démo ainsi que les scripts de JAWS :

Cliquez ici pour télécharger SoundForge version 8

 

Pour visiter le site de SoundForge :

http://mediasoftware.sonypictures.com/support/custserv.asp.

 

SOUND FORGE est un logiciel de montage audio et vidéo avec lequel vous pouvez réaliser une multitude d’opérations d’enregistrements, d’arrangements, d’enchaînements, d’applications d’effets  etc.

Ici, je vous propose la version 8 de SOUND FORGE en version française, ce logiciel est développé par SONY.

 

Les formats de fichiers reconnus sont :

 


La lecture

 

Les fonctions de lecture et d’enregistrement sont dites :

« Les fonctions de transport ».

Elles sont situées dans le menu déroulant :

ALT, « Spécial », « Transport sous menu ».

Toutefois, les fonctions de transport sont rattachées à des raccourcis clavier, les voici !

 

 

Quelques commandes complémentaires :

Le déplacement :

Pour atteindre directement un endroit précis du fichier ouvert, vous avez à votre disposition une fonction de déplacement rapide.

Pour ce faire, validez la commande du menu :

ALT, « Édition », « Aller à », ou le raccourci clavier CTRL +G.

Dans la boîte de dialogue qui apparaît à l’écran, vous êtes directement sur une zone d’édition dans laquelle vous devez saisir le temps à atteindre. Ce temps est exprimé depuis le format suivant :

HH:MM:SS, DS CS MS

2 chiffres pour les heures, deux points, deux chiffres pour les minutes, deux points, deux chiffres pour les secondes, virgule, un chiffre pour les dixième de seconde, un chiffre pour les centièmes de seconde et un chiffre pour les millièmes de seconde.

Par exemple, pour atteindre la partie du fichier débutant à une minute et 45 secondes :

00:01:45,000

 

Puis, pour déclencher le déplacement, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

Vous êtes de retour dans la fenêtre principale de SOUND FORGE…

 

Le multifenêtre :

Si vous ouvrez plusieurs fichiers dans SOUND FORGE, vous pourrez basculer de l’un à l’autre par l’intermédiaire du menu déroulant :

ALT, « Fenêtres », « (puis validez le nom du fichier ».

Cependant, le raccourci clavier CTRL +F6 vous permet de basculer consécutivement d’une fenêtre à l’autre…

Pour fermer un fichier sans quitter SOUND FORGE, validez la commande du menu :

ALT, « Fichier », « Fermer », le raccourci clavier est CTRL +F4.


L’enregistrement analogique

 

Cette opération correspond à un enregistrement de votre voix réalisé depuis un microphone connecté à votre carte son.

Lancez SOUND FORGE.

Depuis la fenêtre d’accueil, vous devez créer un nouveau fichier. Pour ce faire, validez la commande du menu :

ALT, « Fichier », « Nouveau ».

(Le raccourci clavier est CTRL +N)

 

Une boîte de dialogue apparaît à l’écran, faites deux fois tabulation pour atteindre un bouton radio qui correspond à la qualité du canal, vous avez le choix entre « Mono » et « Stéréo », évidemment, pressez flèche basse pour sélectionner « Stéréo ». Ensuite, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » puis, pressez la touche « Entrée ».

Voilà, votre fichier est créé, vous pouvez désormais attaquer l’enregistrement !

 

Validez la commande du menu :

ALT, « Spécial », « Transport sous menu », « Enregistrer ».

(Le raccourci clavier est CTRL +R)

 

Une boîte de dialogue apparaît à l’écran…

Vous êtes à présent ok pour débuter l’enregistrement, je vais toutefois vous apporter quelques précisions !

-         Dès lors que l’enregistrement sera terminé, pour revenir à la fenêtre de traitement de SOUND FORGE, vous devrez presser la touche « échappement » ou faire tabulation jusqu’au bouton « Fermer » et presser la touche « Entrée ».

Mais avant cela, il faut s’enregistrer ! Allons-y justement…

La manière la plus simple de s’enregistrer, c’est de presser la barre d’espacement, puis de parler dans le micro et de stopper ensuite l’enregistrement en pressant une nouvelle fois la barre d’espacement.

 

 


Enregistrer un nouveau fichier

 

Pour sauvegarder un nouveau fichier depuis la fenêtre principale de SOUND FORGE, validez la commande du menu :

ALT, « Fichier », « Enregistrer sous ».

 

Une boîte de dialogue apparaît à l’écran, il s’agit d’un explorateur de documents classique.

Vous atterrissez directement dans une zone d’édition, saisissez le nom du nouveau fichier.

Ensuite, faites tabulation une seule fois et vous pourrez choisir le format d’enregistrement, par défaut, le format est « MP3 ».

Bien sûr, vous pouvez parcourir votre disque à la recherche d’un dossier de destination, ouvrez-le, puis, faites tabulation jusqu’au bouton « Enregistrer » et pressez la touche « Entrée ».

 

Remarque :

ALT, « Fichier », « Enregistrer ».

(Le raccourci clavier est CTRL +S)

 

 


La normalisation

 

Le traitement de normalisation permet de modifier une propriété du son appelée, « le gain ».

Le gain correspond à la puissance naturelle du volume du fichier son.

Un fichier peut avoir un volume trop faible ou trop fort, la normalisation permet de mettre à niveau la valeur de la propriété concernée, « le gain ».

 

ALT, « Processus », « Normaliser ».

Pour circuler dans cette liste, utilisez vos flèches verticales. Toutefois, si vous désirez entendre immédiatement les différents effets de changements de propriétés, il conviendra d’activer au préalable la fonction d’aperçu avant de visiter cette liste. Pour cela, faites MAJ +TAB jusqu’au bouton « Aperçu » et pressez la touche « Entrée ».

La lecture de votre fichier débute, voir de votre sélection si vous avez réalisé une sélection…

Alors, revenez dans la liste des propriétés avec la touche TABULATION, et tester les différentes propriétés mises à votre disposition.

Cependant, si vous êtes un passionné des raccourcis clavier, ALT +P vous permettra d’activer ou de désactiver l’aperçu sans vous déplacer.

 

 


La sélection

 

Pour appliquer un traitement ou un effet sur une partie d’un fichier, vous devez au préalable sélectionner la partie du fichier concernée.

Dans le cas d’un effet à appliquer sur tout le fichier, veuillez ne réaliser aucune sélection…

 

Une première manière de sélectionner, c’est de procéder à la pose de marqueurs.

Débutez la lecture du fichier, puis marquez une pose au début de la zone à sélectionner en pressant la touche « Entrée ».

Pressez la lettre « I » pour insérer le marqueur de début de sélection.

Redémarrez la lecture en pressant la touche « Entrée ».

Dès lors que vous atteignez l’endroit où la sélection doit s’arrêter, pressez la touche entrée pour marquer une nouvelle pose.

Pressez la lettre « O » pour insérer le marqueur de fin de sélection.

Ensuite, concernant la lecture du fichier, MAJ +espace déclenche la lecture de la totalité du fichier, tandis que la touche Espace seul déclenche la lecture de la zone sélectionnée.

Le fait de vous déplacer à l’intérieur du fichier ne retirera pas la sélection…

Pour sélectionner l’intégralité du fichier, réalisez le raccourci clavier CTRL +A.

 

Ces 3 commandes du clavier sont également dans le menu déroulant :

« I », pour insertion du marqueur de début de sélection, dans le menu déroulant c’est :

ALT, « Spécial », « Marquer l’entré ».

« O », pour insertion du marqueur de fin de sélection, dans le menu déroulant c’est :

ALT, « Spécial », « Marquer la sortie ».

« CTRL +A », pour sélectionner tout le fichier, dans le menu déroulant c’est :

ALT, « Édition », « Tout sélectionner ».

 

Pour revoir votre sélection, vous disposer d’une boîte de dialogue plutôt exhaustive en termes d’affinage…

Validez la commande du menu :

ALT, « Édition », « Sélection sous menu », « Choisir ».

Nous devons maintenant étudier le contenu de cette fenêtre…

Vous disposez de deux zones d’édition contenant le début de la sélection et la fin de la sélection. Ces informations se présentent sous la forme suivante :

HH:MM:SS, DS CS MS

2 chiffres pour les heures, deux points, deux chiffres pour les minutes, deux points, deux chiffres pour les secondes, virgule, un chiffre pour les dixième de seconde, un chiffre pour les centièmes de seconde et un chiffre pour les millièmes de seconde.

Par exemple, pour un début de sélection à 10 minutes et 30 secondes :

00:10:30,000

Vous pouvez modifier vous-mêmes la durée des deux zones d’édition de la façon suivante :

 

Une troisième zone d’édition intitulée « Longueur » indique la longueur de la zone sélectionnée, le format présenté est identique à celui de la position des marques de début et de fin de sélection précédemment vue.

 

Pour écouter le son de la partie sélectionnée, faites tabulation jusqu’au bouton « Jouer » et pressez la touche « Entrée ».

Si vous souhaitez que le son sélectionné soit joué en permanence, faites tabulation jusqu’à la case à cocher « Jouer en boucle » et cochez-là en pressant la barre d’espacement. Il se peut toutefois que cette options recouvre votre synthèse vocale et par conséquent, vous pose des difficultés pour comprendre le contenu de la fenêtre…

 

Un bouton radio intitulé « Canal » vous permet de jouer avec la balance des enceintes, pour entendre le son sur les deux enceintes, choisissez « les deux », pour entendre le son uniquement sur l’enceinte gauche, choisissez « Gauche », pour entendre le son uniquement sur l’enceinte droite, choisissez « droite ».

 

Lorsque vous avez fini de travailler dans cette fenêtre, pour valider vos modifications, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

 

La commutation :

En d’autres termes, la partie sélectionnée est désélectionnée, et la partie se trouvant à droite de cette dernière est automatiquement sélectionnée.

Vous trouverez également cette option dans le menu déroulant :

ALT, « Spécial », « Commuter la sélection ».

 

Des commandes clavier complémentaires :

 


Les marques

 

Dans votre fichier audio, vous pouvez placer des marques.

Les marques sont en quelle que sorte des signet qu’il sera ensuite possible d’atteindre grâce à des commandes du clavier.

 

Durant la lecture du fichier, vous pouvez insérer une marque en pressant la touche « M ».

L’insertion peut se réaliser durant une pose, mais aussi à la volet, c’est-à-dire pendant la lecture.

Le nombre d’insertion de marque n’est pas limité…

Ensuite, pour vous déplacer de marque en marque, deux commandes sont mises à votre disposition :

·    CTRL +Flèche gauche, pour atteindre la marque précédente ;

·    CTRL +Flèche droite, pour atteindre la marque suivante.

 

Remarque :

 

Couper Copier Coller Mixer

 

Les opérations de « copier-coller » sont relativement simples et ressemblent aux opérations du même genre que celles réalisées dans du texte.

 

Le « Copier-Coller » :

Il s’agit d’une opération de duplication.

Sélectionner la partie du fichier à copier, puis faites CTRL +C.

Positionnez le pointeur de lecture à l’emplacement où vous souhaitez réaliser la duplication, puis faites CTRL +V.

 

Remarque :

 

Le « Couper-Coller » :

Il s’agit cette fois d’une opération de déplacement.

Sélectionner la partie du fichier à couper, puis faites CTRL +X.

Positionnez le pointeur de lecture à l’emplacement où vous souhaitez réaliser l’insertion, puis faites CTRL +V.

 

Remarque :

 

Les deux opérations qui viennent de vous être décrites permettent d’insérer du son en écartant le son situé à gauche et à droite de l’insertion. Il s’agit donc réellement d’une insertion.

L’opération qui permet de mélanger le « Collage » au son de la position courante est dite « Mixage ».

Vous devez commencer par réaliser une opération de « copier » ou de « Couper ».

Ensuite, positionnez-vous à l’endroit exact où vous souhaitez réaliser le « Collage » du mixage, faites CTRL +M.

Une boîte de dialogue apparaît à l’écran…

Vous arrivez directement dans une liste de propriétés prédéfinies.

Pour circuler dans cette liste, utilisez vos flèches verticales.

Les propriétés proposées ici vous permettent d’affiner la superposition et d’ajuster le volume du son inséré.

Toutefois, si vous désirez entendre immédiatement les différents effets de changements de propriétés, il conviendra d’activer au préalable la fonction d’aperçu avant de visiter cette liste.

Pour cela, faites MAJ +TAB jusqu’au bouton « Aperçu » et pressez la touche « Entrée ».

La lecture de votre fichier débute, voir de votre sélection si vous avez réalisé une sélection…

Alors, revenez dans la liste des propriétés avec la touche TABULATION, et tester les différentes propriétés de mixage mises à votre disposition.

Cependant, vous pouvez utiliser le raccourci clavier ALT +P, il vous permettra d’activer ou de désactiver l’aperçu sans vous déplacer.

 

Dès lors qu’un mixage vous convient, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

 

Quelques précisions :

Touts les raccourcis clavier utilisés ici dans les opérations sont disponibles dans l’option de menu « Édition ».

Pour le couper :

ALT, « Édition », « Couper ».

Pour le copier :

ALT, « Édition », « Copier ».

Pour le coller :

ALT, « Édition », « Coller ».

Pour le collage avec mixage :

ALT, « Édition », « Collage spécial sous menu », « Mixer ».

 

Vous disposez également de deux fonctions classiques :

Pour annuler la dernière opération réalisée :

ALT, « Édition », « Annuler », ou CTRL +Z.

Pour Répéter la dernière opération réalisée :

ALT, « Édition », « Répéter », ou F4.

 

Vous pouvez écouter à tout moment le contenu du presse-papiers en validant la commande du menu :

ALT, « Affichage », « Presse-papiers sous menu », « Jouer ».

 

Tailler le fichier :

Vous pouvez, en un seul clic, supprimer la partie du fichier qui n’appartient pas à la sélection que vous venez de réaliser.

Pour ce faire, validez la commande du menu :

ALT, « Édition », « Tailler/Rogner ».

(Le raccourci clavier est CTRL +T)

 

Remarque :

Si tel est le cas, veuillez vous en reporter au chapitre intitulé « Le ré-échantillonnage ».

 

Les effets

 

Ici, dans ce chapitre, nous allons traiter les effets suivants :

  1. La modulation d’amplitude ;
  2. Le cœur ;
  3. L’Écho (avec 2 choix, multiple & simple) ;
  4. La distorsion ;
  5. Effet dynamique (avec 2 choix, Graphique & multi bandes) ;
  6. L’enveloppe ;
  7. Le flange/Wah ;
  8. Le Gaper/Snipper ;
  9. Le Noise Gate ;
  10. La tonalité (avec 2 choix, Courber & Fluctuer) ;
  11. La réverbération ;
  12. Le vibrato ;
  13. Le Wave Hammer.

 

Ces effets sont activables depuis le menu déroulant :

ALT, « Effet ».

Pour les effets proposant 2 choix, l’effet est accessible sous la forme d’un sous menu donnant accès aux 2 choix de façon distincte…

 

En validant l’un des effets, vous atterrirez dans une boîte de dialogue de réglage…

Vous serez d’ailleurs directement dans une liste de propriétés prédéfinies pour l’effet en cours de traitement.

Pour circuler dans cette liste, utilisez vos flèches verticales.

Toutefois, si vous désirez entendre immédiatement les différents effets de changements de propriétés, il conviendra d’activer au préalable la fonction d’aperçu avant de visiter cette liste.

Réalisez le raccourci clavier ALT +P ou faites MAJ +TAB jusqu’au bouton « Aperçu » et pressez la touche « Entrée ».

La lecture de votre fichier débute, voir de votre sélection si vous avez réalisé une sélection…

Si vous vous êtes déplacés avec MAJ +TAB, revenez dans la liste des propriétés avec la touche TABULATION, et tester les différentes propriétés mises à votre disposition.

Cependant, si vous êtes un passionné des raccourcis clavier, je me permets de vous préciser une nouvelle fois que "ALT +P" vous permettra d’activer ou de désactiver l’aperçu sans vous déplacer de la liste…

 

Dès lors qu’un effet vous convient, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

 


La personnalisation des effets :

Dans chacune des boîtes de dialogue des effets que je viens de vous lister, vous pouvez vous-mêmes créer des réglages prédéfinis.

 

Après avoir modifié les réglages d’un effet, faites tabulation jusqu’au bouton « Enregistrer » et pressez la touche « Entrée ».

Une fenêtre apparaît à l’écran, saisissez le nom du réglage qui sera désormais prédéfini lors de votre prochaine venue dans la boîte de dialogue de l’effet en cours de personnalisation.

Puis, pour valider définitivement le nouveau préréglage, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

   Vous voici de retour dans la principale boîte de dialogue, votre réglage est maintenant intégré dans la liste des préréglages…

 


Les fondus et enchaînements

 

Un fondu permet de débuter ou de terminer une musique en douceur.

 

Pour réaliser cette opération, ouvrez le fichier dans lequel vous souhaitez appliquer un fondu.

Ensuite, pour un fondu d’entrée, validez la commande du menu :

ALT, « Processus », « Fondu sous menu », « Entrée ».

Pour un fondu de sortie, validez la commande du menu :

ALT, « Processus », « Fondu sous menu », « Sortie ».

 

Lorsque vous désirez enchaîner 2 musiques, veuillez procéder ainsi :

Ouvrez la première musique, Ensuite, ne faites rien, ouvrez directement la deuxième musique.

Sélectionnez-là en réalisant le raccourci clavier CTRL +A, puis copiez-là dans le presse-papiers en faisant CTRL +C.

Maintenant refermez cette seconde musique en réalisant le raccourci clavier CTRL +F4.

Vous atterrissez dans la première musique.

Dans cette dernière, positionnez-vous à l’endroit où doit débuter l’enchaînement et validez la commande du menu :

ALT, « Édition », « Collage spécial », « Fondu enchaîné ».

(Le raccourci clavier est CTRL +F)

Une boîte de dialogue apparaît à l’écran, et vous arrivez directement dans une liste de propriétés prédéfinies pour les diverses possibilités d’enchaînements.

Pour circuler dans cette liste, utilisez vos flèches verticales.

Toutefois, si vous désirez entendre immédiatement les différents effets de changements de propriétés, il conviendra d’activer au préalable la fonction d’aperçu avant de visiter cette liste.

Faites MAJ +TAB jusqu’au bouton « Aperçu » et pressez la touche « Entrée ».

La lecture de votre fichier débute, voir de votre sélection si vous avez réalisé une sélection…

Alors, revenez dans la liste des propriétés avec la touche TABULATION, et tester les différentes propriétés mises à votre disposition.

Cependant, ALT +P vous permettra d’activer ou de désactiver l’aperçu sans vous déplacer de la liste…

 

Dès lors qu’un enchaînement vous convient, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

 

Remarque :

  1. Il se peut que la réunion de sons en provenance de sources différentes pose un problème d’incompatibilité liée à une propriété dite « Taux d’échantillonnage ».

Si tel est le cas, veuillez vous en reporter au chapitre intitulé « Le ré-échantillonnage ».

 

 


L’inversement

 

Cet effet permet d’inverser la lecture du son.

 

  1. Ouvrez le fichier à traiter ;

Remarque :

  1. Si vous désirez appliquer l’effet d’inversement à l’intégralité du fichier, ne réalisez aucune sélection, sinon, sélectionnez la partie du son à inverser.
  1. Ensuite, Validez la commande du menu :

ALT, « Processus », « Inverser ».

Voilà, le traitement est réalisé…

 

L’augmentation de la balance

 

Cette fonction permet de régler le mouvement de la balance durant la lecture du son. Ainsi, vous pourrez entendre le son naviguer sur vos enceinte, et ce, afin de donner un effet de mouvement…

 

  1. Pour commencer, ouvrez le fichier audio à traiter ;
  2. Ensuite, sélectionnez la partie du son à modifier, dans le cas du traitement du fichier entier, veuillez ne réaliser aucune sélection ;
  3. Maintenant, validez la commande du menu :

ALT, « Processus », « Balance augmenter ».

  1. Une boîte de dialogue apparaît à l’écran, alors, faites tabulation jusqu’a atteindre la liste de propriétés prédéfinies, cette liste s’intitule « préréglages ». Pour circuler dans cette liste, utilisez vos flèches verticales. Toutefois, si vous désirez entendre immédiatement les différents effets de changements de propriétés de la balance, il conviendra d’activer au préalable la fonction d’aperçu avant de visiter cette liste. Réalisez le raccourci clavier ALT +P, la lecture de votre fichier débute, voir de votre sélection si vous avez réalisé une sélection. Circulez dans la liste des préréglages avec les flèches verticales, puis, ALT +P vous permettra d’interrompre l’aperçu ;
  2. Dès lors qu’une configuration vous convient, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

 


Insérer un silence

 

Il est possible d’insérer un silence d’une durée personnalisée soit :

  1. au début du fichier ;
  2. à la position courante ;
  3. à la fin du fichier.

 

Dans le cas de l’insertion d’un silence à la position courante, vous devez au préalable positionner votre pointeur de lecture. Rien de plus simple, il vous suffit de marquer une pose à l’endroit exact ou doit avoir lieu l’insertion.

Ensuite, validez la commande du menu :

ALT, « Processus », « Insérer un silence ».

Une boîte de dialogue apparaît à l’écran…

Dans la liste des préréglages, 3 possibilités vous sont offertes :

  1. Insérer un silence d’une seconde à la fin du fichier ;
  2. Insérer un silence d’une seconde au début du fichier ;
  3. Insérer un silence de 2 secondes au début du fichier.

 

Si l’un des 3 choix vous convient, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

Sinon, Faites tabulation, vous arriverez dans une zone proposant de personnaliser la durée du silence.

Pour modifier la durée :

·        Flèche haute, augmente le silence d’un dixième  de seconde ;

·        Flèche basse, diminue le silence d’un dixième  de seconde ;

·        Page Précédente, augmente le silence d’une seconde ;

·        Page Suivante, diminue le silence d’une seconde.

 

Maintenant, faites tabulation, vous arrivez dans une liste proposant l’emplacement de l’insertion, vous devez choisir « Curseur » pour la position courante, ou bien sûr,

« Début du fichier » « ou « Fin du fichier ».

 

Ensuite, pour valider l’insertion du silence, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

Le silence est inséré…

 


Extraire les pistes d’un Cd audio

 

SOUND FORGE intègre une fonctionnalité d’extraction de pistes audio comparable à

CDex, c’est-à-dire la possibilité de récupérer des chansons depuis un CD audio standard.

Ne perdez pas de vue que l’extraction de pistes audio depuis un CD n’est pas aussi aisée que cela, car la structure très particulière du disque ne permet en rien de récupérer les pistes avec de simples « copier-coller ». En effet, les documents présents et surtout visibles dans le CD sont des raccourcis pointant sur les pistes, qui elles sont soigneusement cachées. Ces pistes sont nommées de la façon suivante :

Track01.CDA, TRACK02.CDA, TRACK03.CDA, TRACK04.CDA etc.

 

Les pistes extraites seront directement ouvertes dans l’espace de travail au format MP3.

Voici comment procéder :

  1. Insérer le Cd audio ;
  2. Validez la commande du menu :

ALT, « fichier », « Extraire l’audio à partir du Cd ».

  1. Une boîte de dialogue apparaît à l’écran, et vous arrivez dans une liste d’actions, ici, vous allez vous intéresser aux 2 premiers choix :

Lire par piste ;

Lire le disque entièrement.

  1. Vous devez choisir l’une des 2 actions. Si vous choisissez l’action « lire par piste », vous devrez faire une fois tabulation pour atteindre la liste des pistes dans laquelle vous allez devoir réaliser votre sélection. Sinon, dans les deux cas de figure, je vous conseille de progresser dans la fenêtre pour cocher l’une des cases à cocher intitulées :

« Créer des régions pour chaque piste » ;

Ou

« Créer des marqueurs pour chaque changement d'index ».

Cette deuxième option vous permettra ultérieurement de circuler dans votre fichier résultant de l’extraction des pistes. Quant à La création de régions, elle permettra, ultérieurement, de découper le fichier en différentes pistes distinctes…

Une liste de lecteurs vous permet de sélectionner le lecteur ou graveur contenant le Cd audio. Juste après, une liste vous permet de sélectionner une vitesse de lecture…

  1. Dès lors que vous êtes prêts, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée » ;
  2. L’extraction débute, veuillez patienter durant cette opération…
  3. Ensuite, le résultat de l’extraction est affiché dans une nouvelle fenêtre de l’espace de travail, il s’agit d’un fichier unique, vous pouvez procéder à son enregistrement…

 


Graver un Cd audio

 

Quel que soit le format du fichier ouvert dans l’espace de travail de SOUND FORGE, la fonctionnalité de gravure vous permet de créer un disque audio standard au véritable format « CDA ».

 

  1. Ouvrez au préalable le fichier à graver ;
  2. Validez la commande du menu :

ALT, « Outils », « Graver le Cd ».

  1. Une boîte de dialogue apparaît à l’écran, et vous atterrissez directement dans une liste d’actions. Par défaut, le choix est « Graver l’audio » ;
  2. Faites tabulation, vous arrivez sur une case à cocher intitulée :

« Fermer le disque quand la gravure est faite ».

Si vous ne cochez pas cette option, vous pourrez, ultérieurement rajouter des pistes sur le Cd, cependant, il se peut qu’en attendant, votre disque soit inexploitable depuis des lecteurs traditionnels. Vous pourrez cependant fermer le disque en gravant de nouvelles pistes, il vous suffira à ce moment là de cocher cette option. Mais aussi, rien ne vous empêchera de fermer le disque sans réaliser de gravure de pistes, puisque la liste des actions vous propose :

« Finaliser le disque » ;

  1. Faites tabulation, vous arrivez sur une autre case à cocher, elle s’intitule :

« Éjecter le disque quand c’est fini » ;

  1. Faites tabulation, vous arrivez dans la liste des graveurs disponibles sur votre machine, eh bien, faites votre choix…
  2. Faites tabulation, choisissez la vitesse de gravure, par défaut, la vitesse est « Max ».

Ce sera donc le logiciel de gravures qui sélectionnera la vitesse maximale qui est supportée par le Cd ;

  1. Pour démarrer la gravure, faites tabulation jusqu’au bouton « Démarrer » et pressez la touche « Entrée » ;
  2. Patientez durant l’opération…
  3. A la fin de l’opération, un message vous annonce le succès de la gravure, vous êtes sur le bouton « Ok », pressez la touche « Entrée » ;
  4. Alors, vous atterrissez automatiquement dans la boîte de dialogue de gravures, vous êtes sur le bouton « Fermer », pressez la touche « Entrée ».

 


Les régions

 

Créer une région

 

Une région, c’est en quelle que sorte une partie du fichier sélectionnée.

Seulement, dans le cas d’une sélection, vous ne devez pas spécifier d’informations particulières liées à la sélection, tandis qu’une région exige au minimum un nom.

De plus, vous ne pouvez réaliser qu’une seule sélection dans un fichier, tandis que vous pouvez créer autant de régions que cela vous chantera !

 

Pour créer une région, sélectionnez la partie du fichier à marquer.

Ensuite, validez la commande du menu :

ALT, « Spéciale », « Liste de régions sous menu », « Insérer ».

Une boîte de dialogue apparaît à l’écran, et vous atterrissez directement sur une zone d’édition dans laquelle vous devez saisir le nom de la région, si vous ne spécifiez aucun nom, un numéro sera automatiquement proposé.

Ensuite, faites tabulation, vous arrivez sur un bouton radio, choisissez « Région ».

Avec tabulation, vous trouverez ensuite une zone spécifiant le temps du début de la région, et le temps de la fin de la région.

Vous pouvez modifier vous-mêmes le temps des deux zones d’édition de la façon suivante :

·        Flèche haute, augmente le temps d’un dixième  de seconde ;

·        Flèche basse, diminue le temps  d’un dixième de seconde ;

·        Page Précédente, augmente le temps  d’une seconde ;

·        Page Suivante, diminue le temps  d’une seconde.

 

Et enfin, pour valider la région, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

 

Voici comment passer d’une région à l’autre dans le fichier :

Marquez une pose avec la barre d’espacement, CTRL +Flèche gauche pour atteindre la région précédente ou CTRL +Flèche droite pour atteindre la région suivante, puis redémarrez la lecture en pressant la barre d’espacement.

 


 

Enregistrer & ouvrir les régions

 

Lorsque vous avez créé une liste de régions dans un fichier, les régions ne sont pas directement insérées dans le fichier lui-même, il faut procéder à un enregistrement à part.

Le fichier enregistré sera au format « SFL », mais il aura malgré tout le même nom que le fichier auquel il se rattache…

En clair, les régions sont enregistrées dans un fichier « SFL » qui superpose le fichier audio…

Pour enregistrer les régions dans un fichier « SFL », validez la commande du menu :

ALT, « Spéciale », « Liste de régions sous menu », « Enregistrer sous ».

Une boîte de dialogue apparaît à l’écran, il s’agit d’un explorateur de documents…

Vous êtes directement placés sur une zone d’édition dans laquelle vous devez saisir le nom du fichier.

Je vous conseille de conserver le nom proposé, par défaut, il s’agit du nom du fichier audio ouvert dans l’espace de travail, seul l’extension change…

 

Ensuite, choisissez le chemin de destination et pressez la touche entrée sur le bouton « Enregistrer ».

 

Ultérieurement, pour ouvrir le fichier des régions, procédez ainsi :

  1. Dans SOUND FORGE, ouvrez le fichier audio à traiter ;
  2. Validez la commande du menu :

ALT, « Spéciale », « Liste des régions sous menu », « Ouvrir ».

  1. Dans la fenêtre qui apparaît à l’écran et qui n’est autre qu’un explorateur de documents, parcourez votre disque à la recherche du fichier « SFL » correspondant à votre fichier audio est validez le bouton « Ouvrir » ;

4.      Voilà, tout est Ok…

 

Modifier les régions

 

Vous pouvez bien sûr modifier les régions !

Pour commencer, ouvrez le fichier audio ainsi que le fichier « SFL » s’y rattachant.

Voilà, réalisez vos modifications…

Ensuite, pour mettre à jour le fichier « SFL », validez la commande du menu :

ALT, « Spéciale », « Liste des régions sous menu », « Mettre à jour ».

 

Pour effacer une région, positionnez-vous sur cette dernière, puis validez la commande du menu :

ALT, « Spéciale », « Liste des régions sous menu », « Effacer ».

 


 

Extraire les régions

 

Cette fonctionnalité est une opération qui extrait automatiquement les régions en fichiers WAV. En clair, chaque région deviendra un fichier audio indépendant !

 

Ouvrez le fichier audio ainsi que le fichier « SFL » s’y rattachant.

Ensuite, validez la commande du menu :

ALT, « Outils », « Extraire les régions ».

Dans la boîte de dialogue qui apparaît à l’écran, vous devez saisir le préfix du nom de fichiers qui va être utilisé pour nommer les fichiers WAV en sortie.

Par exemple, si vous écrivez « Piste », les fichiers en sortie s’appelleront :

« Piste01 », « Piste02 », « Piste03 » etc.

 

Ensuite, faites tabulation jusqu’à la liste intitulée :

« Régions à extraire ».

Dans cette liste, sélectionnez les régions à extraire, pour tout sélectionner, faites MAJ +Tab, puis validez le bouton « Tout sélectionner ».

 

Maintenant vous devez choisir le dossier de destination, faites tabulation jusqu’au bouton « Rechercher » et pressez la touche « Entrée ».

Une arborescence apparaît à l’écran, choisissez le dossier puis validez le bouton « Ok ».

Voilà, pour débuter l’extraction, faites tabulation jusqu’au bouton « Extraire et pressez la touche « Entrée ».

 

L’opération débute, patientez…

 

 


Le ré-échantillonnage

 

Il se peut, durant une opération de mixage ou d’insertion d’un fichier audio dans un autre fichier, que vous soyez coincés par l’incompatibilité des 2 fichiers dû à une propriété audio dite « Taux d’échantillonnage ».

En effet, si les 2 fichiers ont un taux d’échantillonnage différent, SoundForge sera dans l’incapacité de réaliser la fusion de ces deux fichiers.

Il conviendra alors de ré échantillonner les fichiers à un taux identique…

 

Pour ce faire, avant de vous lancer dans l’insertion ou le mixage, vous devez, l’un après l’autre, traiter les fichiers audio de la façon suivante :

 

Ouvrez l’un des fichiers audio.

Validez la commande du menu :

ALT, « Processus », « Ré-échantillonner ».

Dans la boîte de dialogue qui apparaît à l’écran, vous êtes directement dans la liste des préréglages.

Vous devez donc choisir l’un des préréglages proposés, personnellement, je sélectionne :

« [Sys] Reéchantilloner à 44,100 Hz avec le filtre anti alias ».

 

Ensuite, faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche « Entrée ».

Patientez durant l’opération de ré-échantillonnage…

Puis, réalisez la même opération pour le second fichier.

Maintenant, lancez-vous dans l’insertion ou dans le mixage, ça devrait rouler…

 

 


Sound Forge et la vidéo

 

Pour compléter le manuel, il faut savoir que Sound Forge 8 permet d’ouvrir des fichiers de type vidéo dont les formats sont connus, « AVI », « WMV » etc.

Sur ces vidéos, les traitements spécifiques au son peuvent également être réalisés.

C’est ainsi que vous pourrez modifier les effets de la bande audio d’une vidéo, mais également réaliser des traitements traditionnels de « couper », « copier », « coller », « insérer », et ce, sur l’ensemble du fichier ; dans ce dernier cas, la vidéo et le son seront manipulés de façon solidaire.

 

Le mixage :

Pour une vidéo n’ayant pas de bande audio, vous pouvez bien sûr rajouter du son par l’intermédiaire d’un mixage !

 

Enregistrer la vidéo :

Lorsque vous venez de réaliser des modifications sur un fichier vidéo, vous devez procéder à son enregistrement par l’intermédiaire de l’option de menu :

ALT, « Fichier », « Enregistrer ».

 

Extraire la bande son :

Sound Forge offre une possibilité extrêmement intéressante ! C’est la possibilité d’extraire la bande son de la vidéo.

Pour ce faire, ouvrez le fichier vidéo.

Ensuite, validez la commande du menu :

ALT, « Fichier », « Enregistrer sous ».

 

Un explorateur de documents apparaît à l’écran, le format par défaut proposé pour l’enregistrement est le format « MP3 », parfait, on ne change rien.

Il vous suffit seulement de saisir un nom de document et de choisir un dossier de destination avant de valider le bouton intitulé « Enregistrer ».

 

L’enregistrement risque de durer quelques minutes, soyez patients…

 

Philippe BOULANGER