Présentation

un livre

Un nom est un mot qui sert à nommer une personne, un animal ou une chose.
On emploie le nom commun pour tous les êtres de la même espèce, homme, chat, arbre.
Le nom propre est particulier à un seul être, Paul, Félix, FRANCE, et il prend une majuscule.

Le genre

Le genre, c'est la propriété qu'ont les noms de distinguer les sexes.
Il y a en français, le genre masculin et le genre féminin.

Le nombre

Le nombre est la propriété qu'ont les noms d'indiquer s'il s'agit d'un seul être, le singulier, ou de plusieurs êtres, le pluriel.
Le pluriel se forme en ajoutant un "S" au singulier, par exemple : un avion, des avions.
En revanche, les noms qui, au singulier, se terminent par "S", par "X" ou par "Z" ne changent pas au pluriel, ils sont invariables, par exemple : des souris, des noix, des nez.
Les noms qui, au singulier, se terminent par "Au" et par "Eu", prennent un "X" au pluriel, par exemple : les oiseaux, les jeux.
Exception pour : feu et landau qui prennent un "S".
Les noms qui, au singulier se terminent par "OU", prennent un "S" au pluriel, exceptés pour 7 noms qui prennent un "X", les voici : bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou et pou.
Les noms qui, au singulier, se terminent par "AL", font leur pluriel en "AUX", par exemple : chevaux, caporaux,
exceptés pour les noms suivants : bal, cal, carnaval, chacal, festival, archal, naval, bancal, nopal, val, santal, aval et régal qui prennent un "S".
Sept noms se terminant en "AIL" font leur pluriel en "AUX" : bail, corail, émail, soupirail, vantail, travail et vitrail, les autres noms qui se terminent en "AIL" prennent un "S" au pluriel, par exemple : portails, détails, mais aussi les noms qui entre dans la catégorie de la botanique, par exemple : ails.

Quelques particularités

Bercail n'a pas de pluriel.
Bestiaux est le pluriel de bétail.

Noms des 2 genres

Aigle est du genre masculin lorsqu'il désigne le mâle de l'oiseau (rapace,) mais au féminin lorsqu'il désigne la femelle de l'oiseau et l'étendard, par exemple : les aigles romaines.
"Amour", "délice" et "orgue" sont du genre masculin au singulier, et du genre féminin au pluriel, par exemple : un bel orgue, de belles orgues.
"Couple" signifiant paire, est du genre féminin, une couple d'œufs. Mais il est du genre masculin lorsqu'il désigne 2 êtres unis, par exemple : un couple d'amis.
"Enfant" et du genre masculin ou féminin selon s'il désigne un petit garçon ou une petite fille.
"Foudre", feu du ciel, est du genre féminin, mais il est du genre masculin s'il désigne un tonneau, par exemple : un foudre de 50 hectolitres, ou un grand homme, par exemple : un foudre de guerre.
"Hymne", chants d'église, est du genre féminin, mais du genre masculin lorsqu'il désigne un autre chant, par exemple : un hymne national.
"Œuvre" est du genre féminin, mais il peut être du genre masculin lorsqu'il désigne l'ensemble des ouvrages d'un artiste, par exemple : tout l'œuvre de MOZART.
"Période" est du genre féminin, sauf lorsqu'il signifie le plus haut point où une chose est portée, par exemple : à son plus haut période.
"Personne", le pronom, est du genre masculin, par exemple : personne n'est plus heureux.
"Ciel" fait généralement sont pluriel en "Cieux".
Toutefois, il fait son pluriel en "Ciels" lorsqu'il s'agit du climat, par exemple : l'un des plus beaux ciels d'EUROPE.
Il fait "ciels" également dans les expressions suivantes :
Ciels de lit,
Ciels de tableau,
Ciels de carrière.

"Œil" fait sont pluriel en "yeux", sauf dans : œils-de-bœuf, oeils-de-perdrix Etc.
"Gens" veut au masculin les adjectifs qui l'accompagnent. Si un adjectif est placé immédiatement avant " Gens ", l'adjectif et tout ce qui le précède se mettent au féminin, par exemple : ce sont de bonnes gens, toutes les sottes gens sont orgueilleux.
On excepte les adjectifs dont leur masculin se terminent par un "E", par exemple : tous les vrais honnêtes gens.
On excepte également les locutions formées par "Gens".

Le pluriel des noms propres

Les noms propres au pluriel n'en prennent pas la marque s'ils désignent les personnes citées, par exemple : les deux Corneille, mais aussi les livres, par exemple : les deux Larousse.
Ils varient lorsqu'ils sont employés comme noms communs, par exemple : les corneilles sont rares, mais aussi lorsqu'ils désignent une grande famille, par exemple : Les BOURBONS, et les noms de pays, par exemple : les deux Amériques.

Le pluriel des noms composés

Seuls les noms et les adjectifs prennent la marque du pluriel : les choux-fleurs, les coffres-forts.
Toutefois, voici deux exceptions : les passe-partout et les avant-coureurs.
Si le nom composé est formé de noms reliés par une préposition (parfois sous-entendue,) le premier seul prend le pluriel, par exemple : des chef-d'œuvre, des arcs-en-ciel, des hôtels-de-Dieu.

Fin de la page...