<< Retour au sommaire

 

 

Les explorateurs de documents

 

 

 

Dans WINDOWS et ailleurs, l’on trouve des boîtes de dialogues intitulées « les explorateurs de documents ».

Il existe différents « explorateurs de documents » mais, bien souvent, on retrouve celui qui contient deux listes permettant de circuler à travers l’arborescence d’un disque.

L’utilisation de ces boîtes de dialogues est fréquente, et on peut les manipuler à partir de nombreux logiciels, par exemple, en pressant la touche entrée sur un bouton « Parcourir » dans WINDOWS, à partir de l’option de menu « Ouvrir » ou « Enregistrer » dans WORD ETC

 

En fait, il est important de savoir correctement comprendre le principe de ce type de fenêtre qui permet de parcourir à la recherche d’un document ou d’un chemin de destination.

 

Dès qu’un explorateur de documents apparaît à l’écran, vous êtes directement positionnés dans une zone d’édition qui vous permet de saisir le nom du document au clavier.

S’il ne s’agit pas d’une opération d’enregistrement, vous ne devrez pas faire l’effort de saisir ce nom.

 

Pour mettre le focus dans cette première liste, faites tabulation jusqu’à l’atteindre, elle porte bien souvent le nom « Regarder dans », « Enregistrer dans » ETC

 

Dans cette première liste, vous devez, à partir de vos flèches verticales, sélectionner un lecteur ou un dossier de départ.

Dès lors que vous entendrez le nom de celui-ci, pressez la touche entrée.

Le lecteur ou le dossier sur lequel vous venez de presser la touche entrée change d’aspect, il est sélectionné. Simultanément, la seconde liste qui se trouve sur la droite voit apparaître le contenu du lecteur ou du dossier sélectionné.

Vous devez immédiatement atteindre cette liste en pressant deux fois tabulations ou trois fois, selon ci vous êtes dans un logiciel ou dans un autre.

Par exemple, si vous êtes dans la fenêtre « Ouvrir » ou « Enregistrer » de WORD, il faudra faire deux fois tabulation.

 

Maintenant, vous êtes dans le contenu du lecteur ou du dossier précédemment sélectionné dans la première liste.

Pour parcourir le reste du chemin, désormais, nous resterons dans cette liste.

Toujours en utilisant vos flèches verticales ou en saisissant un caractère au clavier, recherchez le sous dossier que vous ouvrirez en pressant la touche entrée.

Et c’est là que je vous demande d’être attentif !

 

Le nom du sous dossier que l’on vient de valider passe dans la première liste et il est sélectionné.

Quant à la seconde liste, celle dans laquelle nous nous trouvons, elle affiche le contenu de ce sous dossier que l’on vient d’ouvrir.

Il y a donc eu un décalage vers la gauche…

Allez, continuons notre exploration.

Toujours avec vos flèches verticales ou en saisissant un caractère au clavier, positionnez-vous sur un sous sous dossier.

Nous allons l’ouvrir en pressant la touche entrée.

Et hop, le nom de ce sous sous dossier bascule dans la première liste et il est sélectionné.

Quant à la seconde liste, celle dans laquelle nous nous trouvons, apparaît le contenu de ce sous sous dossier.

Il y a eu encore un décalage vers la gauche.

Bien sûr, nous devons continuer ainsi jusqu’à atteindre le dernier dossier du chemin que l’on souhaite sélectionner.

 

Dans le cas d’une opération d’enregistrement, vous finirez cette opération en faisant tabulation pour atteindre la zone d’édition intitulé, « Nom du document », afin d’en saisir le nom au clavier.

Ensuite, vous pourrez bien sûr presser la touche entrée sur le bouton approprié dans le cadre de la validation de la boîte de dialogue.

 

Dans le cas où il s’agit seulement d’une boîte de dialogue vous permettant de sélectionner un document, suite à la validation d’une commande du genre, « Ouvrir », « parcourir », ETC, il vous faudra finir la circulation à travers la deuxième liste en vous positionnant sur le nom du document concerné par l’opération.

Puis, vous pourrez valider la fenêtre en pressant la touche entrée sur le bouton approprié.

 

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est le principe de fonctionnement de ces deux listes.

Dans la première, on sélectionne le disque, le lecteur ou le dossier de départ de notre recherche.

La deuxième liste affiche aussitôt le contenu de ce disque, lecteur ou dossier sélectionné.

On atteint la deuxième liste, on sélectionne et on ouvre un sous dossier en pressant la touche entrée sur le nom, le décalage a lieu, c’est-à-dire que le sous dossier bascule à gauche, et la liste numéro 2, celle sur laquelle nous nous trouvons, affiche le contenu de l’élément dernièrement ouvert.

Et ainsi de suite…

 

Mais attention, il arrive aussi que le dossier sélectionné dans la première liste, dès l’ouverture de la boîte de dialogue, soit le bon dossier.

Dans ce cas, vous pouvez directement atteindre la seconde liste afin de commencer la circulation à travers l’arborescence.

Alors, pour gagner du temps, donc pour certains de l’argent, allez sur cette seconde liste en marche arrière, c’est-à-dire avec le raccourci clavier MAJ +TAB.

 

Vous devez toujours être prudent concernant, justement, la première sélection du chemin qui sera proposée dès l’ouverture de la boîte de dialogue.

 

Certains logiciels proposent directement et systématiquement un dossier qui lui est propre, ou l’un des dossiers classiques, par exemple, « Mes documents », « Ma musique », « Mes images » ETC

Dans WORD, les explorateurs de documents des options de menu « Ouvrir » et « Enregistrer » sélectionnent systématiquement le dossier « Mes documents », et ce par défaut.

 

Dans OUTLOOK-EXPRESS, l’explorateur de documents de l’option de menu « Enregistrer les pièces jointes », propose systématiquement le dernier dossier d’enregistrement utilisé.

 

Tiens justement, parlons de celui-ci…

Les explorateurs de documents peuvent également se présenter sous la forme d’une liste appelée, « une arborescence ».

 

Une arborescence est une liste dans laquelle nous pouvons circuler avec nos flèches verticales et horizontales.

Vous trouverez ce genre de liste dans des boîtes de dialogue du genre « Parcourir » ou dans les rubriques d’aides des logiciels.

On descend dans un même niveau d’arborescence avec flèche basse et flèche haute.

Pour développer un niveau, positionnez-vous sur le nom du niveau, puis vous devez l’ouvrir avec flèche droite, et le refermer avec flèche gauche. 

Mais avant de le refermer, vous pouvez bien sûr circuler dans le niveau ouvert avec les flèches verticales.

C’est ainsi, par exemple,  que vous procèderez pour naviguer dans la base de registre de votre ordinateur.

En clair, on circule dans un même niveau avec flèche basse et flèche haute, on développe un niveau avec flèche droite et on le referme avec flèche gauche.

 

 

Philippe BOULANGER