<< Retour au sommaire

 

 

Les curseurs, les clics et le clavier

 

 

 

Voici une remarque que j’entends bien souvent…

 

Je me mélange dans les différentes actions de clics, clic gauche, clic droit, doubles clics gauches, ou alors entrés, touche applications, tiens, voilà maintenant le cliquer-glisser…

Quel bazar !

  

Bref, quoi qu’il en soit, nous devons immédiatement nous mettre dans la tête qu’il y a le curseur PC et le pointeur de la souris.

 

Alors, pour commencer, nous pouvons tout de suite faire le ménage.

Les différents clics concernent la souris et la touche applications ainsi que la touche entrée concerne le curseur PC.

 

C’est simple, à l’écran, nous avons deux curseurs qui se baladent.

Le premier, c’est le curseur PC, c’est celui qui attend les réactions du clavier. Le deuxième, c’est le pointeur, c’est lui qui attend les réactions de la souris.

 

Ces 2 différents pointeurs offrent des actions et des possibilités communes, par exemple, sélectionner du texte, ou encore, valider un bouton.

Mais certaines opérations informatiques ne sont réalisables qu’à partir de l’un, ou de l’autre des deux curseurs.

Tiens, par exemple, on écrit un texte avec le curseur PC, mais on dessine une image avec le pointeur de la souris.

 

L’action réalisée avec le clavier sera déclanchée à l’écran, à l’endroit même où se trouve le curseur PC.

 

L’action réalisée avec la souris sera déclanchée à l’écran, à l’endroit même où se trouve le pointeur de la souris.

 

Bon, commençons par étudier le menu contextuel.

Rien de plus simple, le menu contextuel est un menu vertical qui offre des options et des commandes qui sont, comme le nom du menu l’indique, spécifiques à l’endroit où est situé le curseur.

Oui, mais quel curseur ?

Eh bien, si on appuie sur le bouton droit de la souris, le menu contextuel sera spécifique à la position du pointeur de la souris. Par contre, si on presse la touche applications, le menu contextuel, qui apparaîtra à l’écran, sera spécifique à la position du curseur PC.

Comme le menu est dit « contextuel », le contenu de ce dernier sera différent pour ces deux curseurs si, bien sûr, le curseur PC et le pointeur de la souris sont situés à des positions différentes à l’écran.

Pourquoi contextuel ?

Vous devez bien comprendre que les possibilités d’agissement sont différentes sur un objet de type « icône » et sur un objet de type « Liste », ou encore, sur un objet de type « menu ».

En clair, les options proposées par le menu contextuel seront différentes selon si vous cliquez sur une liste ou sur une icône.

 

L’apparition du menu contextuel est donc déclenchée sur le pointeur de la souris par l’intermédiaire du clic droit de la souris, et déclenchée sur le curseur PC par l’intermédiaire de la touche applications du clavier.

 

Voilà, on arrête avec le menu contextuel, le clic droit et la touche applications.

 

Maintenant, parlons du plus dur, les clics gauches.

Il existe effectivement 3 types de clics gauches, le simple clic, le double clics et le

« Cliquer-glisser ».

 

Alors là, encore une autre particularité, en fait, chacune de ces actions de clics donne des résultats différents, selon la nature de l’objet sur lequel on est positionné.

 

C’est-à-dire que par exemple, le simple clic gauche ne déclenche pas le même évènement selon si vous réalisez le clic sur un bouton ou sur une icône.

 

Alors faisons le ménage immédiatement…

 

Certains objets sont sélectionnés lorsque l’on effectue un simple clic et exécutés lorsque l’on réalise un double clics.

C’est le cas par exemple pour une icône du bureau, ou pour l’item d’une liste.

Sur ces objets que l’on vient justement de décrire, et avec le curseur PC, c’est-à-dire avec le clavier, c’est très facile de réaliser ces opérations de simple et de double clics.

Le fait de ce positionner sur l’un de ces objets, avec les flèches, équivaut à un simple clic avec la souris, et le fait de presser la touche entrée sur ces objets en question, équivaut à un double clics.

 

Tiens, dans les icônes du bureau, pour sélectionner l’une d’entre elle avec la souris, il suffit de positionner le pointeur de la souris sur l’icône et de réaliser un simple clic.

Avec le curseur PC, on va utiliser le clavier.

On cherche à entendre le nom de l’icône à sélectionner avec les flèches directionnelles ou en saisissant la première lettre du nom de l’icône.

C’est valable également pour les items d’une liste.

 

Mais d’autres objets ne sont pas concernés par le double clics gauches.

C’est le cas pour les options de menus, les boutons, les liens, les cases à cocher Etc.

 

Ces objets là ne doivent être sollicités qu’à partir d’un simple clic gauche avec le pointeur de la souris, et de la touche entrée et de la barre d’espacement avec le curseur PC.

 

Bon, reprenons notre souffle…

 

C’est bon, alors si on parlait du cliquer-glisser ?

 

Cette opération réalisée avec la souris, consiste à déplacer une propriétés graphique ou une sélection de la façon suivante :

A titre d’exemple, nous allons sélectionner un texte.

On positionne le pointeur de la souris au premier caractère de la zone à sélectionner, on verrouille le clic gauche en laissant le doigt sur le bouton, on déplace le pointeur jusqu’au dernier caractère de la zone à sélectionner, on déverrouille en relâchant le bouton.

 

Voilà, maintenant que nous avons fait le tour du sujet, comment, concrètement, réaliser toutes ces opérations quand on ne voit pas et que l’on travaille avec JAWS ?

 

En ce qui concerne le curseur PC, on l’a déjà dit tout à l’heure.

Et puis, ce curseur est le curseur par défaut de la machine.

 

Par contre, pour les opérations réalisées avec le pointeur de la souris, il suffit juste d’activer le curseur appelé le curseur JAWS.

L’appel de ce curseur se réalise en pressant la touche « moins » du pavé numérique.

Si vous souhaitez que le pointeur de la souris soit activé de la position où se trouve le curseur PC, alors vous devez réaliser le raccourci clavier Insère +Moins.

 

Ensuite, vous déplacerez le pointeur de la souri, c’est-à-dire le curseur JAWS, en utilisant vos raccourcis clavier de circulations, ceux que vous avez l’habitude d’utiliser à partir du pavé numérique.

 

Pour les différents clics de la souris, la touche « Astérisque » du pavé numérique déclenche le clic droit, la touche « Barre oblique » du même pavé active le clic simple gauche.

Pour un double clics gauche, eh bien cliquez deux fois rapidement sur cette touche.

 

Pour un cliquer-glisser, le verrouillage du bouton gauche se réalise avec le raccourci clavier Insère +Barre oblique du pavé numérique, et le déverrouillage en réalisant le même raccourci clavier.

 

Pour revenir au curseur PC, pressez la touche « Plus » du pavé numérique.

 

Philippe BOULANGER