<< Retour au sommaire

 

LES VARIABLES ET LES CONSTANTES

 

 

 

Table des matières

  1. Les variables

1.1  Qu’est-ce qu’une variable ?

1.2  Les types de variables.

  1. Les constantes.

 

Les variables 

 

Qu’est-ce qu’une variable ?

 

Une variable est un espace mémoire que le programmeur alloue, afin d’y stocker provisoirement des données qui seront utilisées durant l’exécution d’un script, ou de plusieurs, selon la durée de vie de la variable, « sa portée ».

Mais au préalable, une variable doit être impérativement déclarée avant sa première utilisation. En effet, et selon l’endroit où elle sera déclarée à l’intérieur d’un fichier source, la variable sera de type locale ou globale, c’est ce qu’on appelle « sa portée ».

 

-         Une variable locale est une variable dont la déclaration est située au début d’un script. Seule le script  contenant cette déclaration aura connaissance de l’existence de la variable. Dès que le script est exécuté, la variable locale disparaît.

Sa durée de vie est donc liée et restreinte à la durée de l’exécution du script la contenant.

-         Une variable globale est une variable qui est déclarée au début du fichier source.

Par conséquent, tous les scripts contenus dans ce fichier pourront utiliser la variable. La durée de vie d’une variable globale se limite donc à la durée de l’exécution de l’application auquel le fichier source se rattache.

 

Lorsque nous déclarons une variable, nous devons spécifier son type et lui donner un nom.

Le nom que nous choisissons doit être très significatif, il ne faut pas hésiter à utiliser plusieurs mots afin de pouvoir, ultérieurement, comprendre le rôle de la variable uniquement à partir de son nom.

Les espaces ne peuvent pas être utilisés dans le nom d’une variable, ni les lettres accentuées, et vous ne devez pas commencer par un chiffre.

 

Des mots clefs sont réservés aux blocs de déclarations des variables :

-         Globals pour un bloc déclarations de variables globales ;

-         Var pour un bloc déclarations de variables locales.

 

Si vous ne déclarez qu’une seule variable, vous écrivez le mot clef, Var ou Globals, puis le type de la variable et le nom.

Si vous déclarez plusieurs variables, vous devez mettre une virgule à la fin de chaque nom de variable, exceptée pour la dernière variable.

 

Les types de variables :

 

·        Handle, (Poignée), c’est l’identifiant d’une fenêtre, c’est un nombre attribué par le système. Deux fenêtres ne peuvent pas avoir la même poignée ;

·        Int, (entier), C’est un entier de type intégral, donc un numérique sans partie décimale ;

·        Object, (Objet), c’est une variable de type objet. On utilise ce type pour définir des variables qui pointent sur une application ou sur un document, et depuis laquelle on peut envoyer des instructions dites « méthodes » ;

·        String, (Chaîne), il s’agit d’une chaîne de caractères, donc du texte, ou plutôt des caractères alphanumériques pouvant comprendre des lettres et des chiffres ;

·        Void, (Vide), c’est une valeur vide.

 


 Voici un exemple de déclarations de variables :

 

Globals Int MaValeur

 

Ici, comme nous n’avons qu’une seule variable à déclarer, nous n’utilisons pas la virgule en fin de ligne.

 

Globals

Int MaValeur,

String MonNom,

String TonNom

 

Ici, comme nous déclarons 3 variables, nous avons placé une virgule à la fin de la déclaration de la première et la seconde variables.

 

La syntaxe est la même pour la déclaration de variables locales, il vous suffit de remplacer le mot clef « Globals » par « Var ». Mais attention, le bloc de déclarations des variables globales doit être situé dans l’en-tête du fichier source, juste après les fonctions « Include » et « Use », tandis que le bloc de déclaration des variables locales doit être situé dans l’en-tête d’un script :

Script ChercheFenetre ()

Var

   String TitreFenetre,

   String NomApplication

; Ici, les instructions du script

EndScript

 

Désormais, après la déclaration, vous pouvez utiliser vos variables à l’intérieur d’un script ou d’une fonction.

Vous pourrez donc affecter une valeur dans une variable en utilisant le mot clef «Let.

En programmation, cette opération est appelée « affectation ».

Let TonNom = « toto »

 

En plus, vous pourrez utiliser une variable comme paramètre à l’intérieur d’une fonction.

 

Dans l’exemple qui suit, nous allons déclarer 3 variables de type String, c’est-à-dire chaîne de caractères.

À la première variable, nous allons lui affecter la valeur « Bonjour ».

À la deuxième variable, nous allons lui affecter la valeur « Comment allez-vous ? »

À la troisième variable, nous allons lui affecter la concaténation des deux variables, c’est-à-dire la première variable plus la deuxième variable.

Ensuite, nous demanderons à JAWS de lire le contenu de la variable résultat.

Je rappelle qu’une concaténation, c’est une opération qui permet de coller bout à bout plusieurs chaînes de caractères. L’opérateur qui permet de réaliser une concaténation et le signe « plus », ça ressemble en fait à une addition de texte.

 

Var ;Début du bloc déclarations des variables locales.

String Chaine1, ;Déclaration de la variable Chaine1.

String Chaine2, ;Déclaration de la variable Chaine2. 

String DoubleChaines ;Déclaration de la variable DoubleChaines, qui sera la variable résultat de la concaténation.

 

;Affectation des valeurs d’initialisation des variables.

Let Chaine1 = « Bonjour »

Let Chaine2 = « Comment allez-vous ? »

 

;Affectation de la concaténation de Chaine1 et Chaine2 dans DoubleChaines

Let DoubleChaines = Chaine1 + Chaine2

 

;demande à JAWS de lire le contenu de la variable DoubleChaines

SayString (DoubleChaines)

 

Bien sûr, on aurait pu également réaliser directement la concaténation à l’intérieur de SayString, il suffisait d’écrire :

SayString (Chaine1+chaine2)

 

Le résultat serait identique.

 

Pour attribuer une chaîne vide à une variable de type String, veuillez procéder comme suit :

Let MaVariable = ""

 

Important :

·        Vous pouvez modifier la valeur contenue dans une variable à tout moment. C’est la raison pour laquelle le mot « variable » a été choisi !

 


Les constantes

 

Comme son nom l’indique, une constante est en quelle que sorte une variable pour laquelle nous ne devons jamais changer la valeur qui lui est affectée à sa déclaration.

Le mot clé permettant de déclarer les constantes est « Const ».

 

Le premier exemple correspond à la déclaration d’une seule constante.

 

Const MonAnniversaire = 1967

 

Ici, nous avons déclaré une constante qui s’intitule « MonAnniversaire » et nous lui avons affecté la valeur 1967.

 

Maintenant, nous allons déclarer plusieurs constantes.

 

Const

MonPrenom = « Philippe »,

Sonprenom = « Pascal »,

MonAge = 17,

SonAge = 33

 

Les constantes seront donc utilisables à l’intérieures d’opérations et de scripts au même titre que les variables.

Par contre, vous ne devrez jamais changer la valeur d’une constante dans le code des scripts et des fonctions, c’est interdit !

 

Il existe 4 importantes constantes de base intégrées, et que voici :

·        True et On pour la valeur 1 ;

·        False et Off pour la valeur 0.

 

Remarque :

 

Concernant les nombreuses constantes intégrées, vous les découvrirez dans les autres manuels au fur et à mesure de votre progression…

 

Philippe BOULANGER