<Retour au sommaire

 

Les fichiers de configuration

 

 

 

Table des matières

1.      Introduction ;

2.      Les fonctions de lecture

IniReadSectionNames ;

IniReadSectionKeys ;

IniReadString ;

IniReadSectionInteger.

3.      Les fonctions d’écriture

IniWriteString ;

IniWriteInteger ;

IniRemoveKey ;

IniRemoveSection.

 

Introduction

 

Cette fonction permet d’enregistrer des paramètres dans des fichiers de configuration.

JAWS utilise lui-même ce type de fichiers, il s’agit des fichiers dont l’extension est « JCF ».

Non seulement vous avez la possibilité de traiter ce genre de fichiers, mais vous pouvez également en créer des nouveaux en leurs donnant le nom de votre choix, par exemple, « Word.ini ».

Un fichier de configuration est composé de sections, elles-mêmes composées de clés et pour chacune d’entre elle, une ou plusieurs valeurs.

Voici un exemple :

 

[Affichage]

Mode = brouillon

Formatage = aucun

[Editeur]

InsertionAutomatique = 0

 

Ici, « Affichage » et « Editeur » sont des sections, elles sont automatiquement encadrées par des crochets.

« Mode » et « Formatage » sont les clés de la section « Affichage », et leurs valeurs respectives sont « brouillon » et « aucun ».

La seconde section est « Editeur », sa clé unique est « InsertionAutomatique » et a pour valeur 0.

Ainsi, vous pouvez mémoriser des états spécifiques à la configuration d’une application ou à toute autre information pertinente à se rappeler impérativement lors de la prochaine exécution de l’application.

Dans les chapitres à venir, nous citerons le fichier « Word.ini » comme notre fichier exemple.

 

 

Les fonctions de lecture

 

IniReadSectionNames

 

Cette fonction retourne une chaîne de caractères, donc un « String », correspondant à la liste des sections du fichier de configuration passé en paramètre.

La syntaxe :

IniReadSectionNames ("Nom Du Fichier")

La description :

·         « Nom Du Fichier », C’est le nom du fichier de configuration, par exemple « Word.ini ».

 

Note :

·         La liste des sections est retournée par la fonction, et chaque section est séparée de la suivante par un séparateur de type « | » « barre verticale », nommée, à l’époque du MS-DOS, le « Signe de concaténation » ; à titre d’information, Au clavier, ce symbole s’obtient en réalisant le raccourci clavier ALT GR +6 du pavé alphanumérique.

 

Par exemple, pour entendre la liste des sections du fichier « Word.ini » :

Script DireListeSections ()

SayString (IniReadSectionNames ("Word.ini"))

EndScript

 

Et pour écrire cette liste dans une zone d’édition ?

Script EcritureListeSections ()

; Déclaration d'une variable qui contiendra la liste des sections

Var String Liste

; Affectation de la liste des sections dans la variable

Let Liste = IniReadSectionNames ("Word.ini")

; Ecriture de la liste

TypeString (Liste)

EndScript

 

 

IniReadSectionKeys

 

Cette fonction retourne une chaîne de caractères, donc un « String ». Il s’agit de la liste des clés de la section passée en paramètre.

La syntaxe :

IniReadSectionKeys ("Section","Fichier de configuration")

La description :

·         « Section », c’est le nom de la section pour laquelle on désire obtenir les clés, il s’agit d’une chaîne de caractères, un String ;

·         « Fichier de configuration », un String », il s’agit du fichier de configuration à consulter.

 

Voici un exemple qui permet d’entendre la valeur de la clé « Clef3 » de la section « Section2 » du fichier « Word.ini » :

 

SayString (IniReadString ("Section2", "Clef3", "faux", "Word.ini"))

 

IniReadSectionInteger

 

Cette fonction joue le même rôle que la fonction IniReadSectionString, mais elle retourne la valeur de la clé spécifiée sous la forme d’un entier.

 

Par exemple :

SayInteger (IniReadInteger ("Section2", "Clef3", FALSE, "Word.ini"))

 

 

Les fonctions d’écriture

 

IniWriteString

 

Cette fonction permet d’enregistrer une nouvelle clé ainsi que sa valeur dans un fichier de configuration.

Dans les paramètres, nous devons fournir le nom du fichier de configuration, une section et une clé. Si l’une des ces données n’existe pas, elle sera créée.

Si l’opération réussie, cette fonction retournera la valeur 1, donc TRUE, et dans le cas contraire, 0, donc FALSE.

La syntaxe :

IniWriteString ("Section","Clé","Valeur","Fichier de configuration")

La description :

·         « Section », c’est un String, c’est la section qui contient la clé à traiter ;

·         « Clé », c’est un String, indique le nom de la clé à créer ou à modifier ;

·         « Valeur », c’est un String, il s’agit de la valeur à affecter à la clé spécifiée dans le paramètre précédent ;

·         « Fichier de configuration », c’est un String, c’est le nom bien sûr du fichier de configuration à traiter.

 

Par exemple :

IniWriteString ("affichage","menu","classique","Word.ini")

 

IniWriteInteger

 

Cette fonction joue le même rôle que « IniWriteString », mais permet toutefois de traiter une valeur de clé de type « Int », donc un entier.

Si l’opération réussie, cette fonction retournera la valeur 1, donc TRUE, et dans le cas contraire, 0, donc FALSE.

 

Par exemple :

IniWriteInteger ("affichage","Symboles",1,"Word.ini")

 

La valeur de la clé est donc dispensée de « guillemets » puisqu’il s’agit d’un entier…

 

IniRemoveKey

 

Cette fonction supprime une clé et sa valeur.

Si l’opération réussie, cette fonction retournera la valeur 1, donc TRUE, et dans le cas contraire, 0, donc FALSE.

La syntaxe :

IniRemoveKey ("Section","Clé","Fichier de configuration")

La description :

·         « Section », un String, il s’agit de la section contenant la clé à supprimer ;

·         « Clé », un String », il s’agit du nom de la clé à supprimer ;

·         « Fichier de configuration », un String », il s’agit du nom du fichier de configuration concerné.

 

Par exemple :

IniRemoveKey ("affichage","Symboles","Word.ini")

 

Dans cette instruction, la clé intitulée « Symboles » de la section « Affichage » sera supprimée du fichier de configuration « Word.ini ».

 

IniRemoveSection

 

Cette fonction supprime la section spécifiée.

Si l’opération réussie, cette fonction retournera la valeur 1, donc TRUE, et dans le cas contraire, 0, donc FALSE.

 

Par exemple :

IniRemoveSection ("affichage","Word.ini")

 

Dans cette instruction, la section “Affichage” ainsi que toutes ses clés seront supprimées du fichier de configuration « Word.ini ».

 

Philippe BOULANGER